Technologies de l'information
Article
Nouvelle
Étude de cas
Portrait de formateur

7 facteurs pour réussir sa gouvernance informatique

9 septembre 2020
Jean-Claude Beaudry
7 facteurs pour réussir sa gouvernance informatique

La gouvernance informatique, vous en avez surement entendu parler. Cependant, plusieurs personnes ne saisissent pas entièrement son sens et son importance. Pour éclaircir ceci, Jean-Claude Beaudry rappelle qu'il faut d’abord préciser que la gouvernance informatique peut s’appliquer à différents niveaux : stratégique, tactique ou opérationnel. Ensuite, selon le niveau, son but et son application varient.

Stratégique 

Au niveau stratégique, la gouvernance s’assure que les décisions d’investissement et d’utilisation des ressources (financières, humaines, technologiques et contractuelles) soutiennent correctement la mission, la vision et les grandes priorités de l’entreprise.  On s’intéresse donc à l’optimisation de la valeur.

Tactique 

Au niveau tactique, la gouvernance s’intéresse à l’optimisation des ressources (planification et usage), dans le respect des contraintes définies au niveau stratégique.  Elle planifie l’usage des ressources en fonction du contexte de l’organisation et en réponse aux événements rencontrés.  La gouvernance au niveau tactique permet également d’ajuster certaines cibles de gouvernance opérationnelle le cas échéant. 

Opérationnel 

La gouvernance opérationnelle cherche à mesurer et démontrer le respect des exigences des clients et de l’organisation en termes de qualité de livraison de service, de rapidité de réponse aux demandes et incidents et de respect des standards et procédures établis.

Il existe une hiérarchie de gouvernance qui assure l’échange d’information entre niveaux afin d’ajuster son application.

Malgré les différences entre les niveaux de gouvernance, des concepts essentiels doivent être présents afin de gouverner efficacement et activement votre écosystème informatique.

Les 7 facteurs clés 

Nous soulignons ici les 7 facteurs clés de succès les plus importants afin qu’une organisation puisse gouverner son écosystème informatique de façon efficace.

  1. Imputabilité de résultat et responsabilité (autonomie et confiance) : Les rôles de propriétaires des services et de propriétaires de processus doivent être clairement assignés, communiqués à travers l’organisation et soutenus par la haute direction informatique.
  2. Niveau d’influence et d’implication des propriétaires : Les rôles de propriétaires des services et des processus informatiques doivent être assignés à un niveau organisationnel suffisamment ‘élevé’ pour être influent mais également connaissant des enjeux spécifiques pour être un acteur engagé.Il faut donner le temps nécessaire à ces rôles pour leur permettre de gérer ce dont ils sont responsables.
  3. Cohérence des objectifs et cibles: Les objectifs et les cibles des services et des processus informatiques doivent être alignés et soutenir la mission, la vision et les objectifs d’affaires de l’organisation.
  4. Des politiques et des directives définies: Afin de faciliter le changement organisationnel, des politiques et directives doivent être établies et connues de tous. De plus, elles doivent être en soutien aux objectifs de conformité, de performance et de qualité des services.
  5. Un tableau d’indicateurs complet et équilibré: Il faut développer un tableau de bord comprenant des indicateurs, des cibles et des mesures de performance/conformité sur les 4 dimensions des services informatiques (personnel, processus, technologies et partenaires) et permettant d’agir rapidement lors d’écarts.
  6. Un registre efficace de suivi des décisions, actions et résultats: Il faut mettre en place et maintenir un registre d’améliorations soutenant le processus d’amélioration continue des services et utilisé pour fin de gouvernance.
  7. Un cadre intégré de gouvernance et d’amélioration continue: Afin de soutenir une démarche d’entreprise, il faut établir un cadre de gouvernance et d’amélioration couvrant le cycle de vie complet des services (stratégie, conception, transition, exploitation et retrait) et l’ensemble des processus de gestion informatiques.

Pour faciliter la mise en place de ces facteurs de succès soutenant une gouvernance informatique efficace le département informatique doit développer et mettre en place une culture de qualité et de valeur de services.  L’informatique doit donc mieux comprendre ce qui est important pour ses clients et chercher à réduire les barrières et les silos qui réduisent la valeur livrée par l’informatique à ses clients.

Ces aspects de la gestion informatique sont au cœur des discussions et des échanges prenant place lors de la conférence annuelle iQ7 sur les bonnes pratiques de gestion informatique.  Vous pouvez en savoir plus en visitant https://iq7conference.com/.

Si vous voulez poursuivre sur le sujet, voici des formations qui pourraient vous intéresser : 

- Gestion et gouvernance des processus

- Gestion des services TI - Fondation avec examen

 

Contactez-nous

Pour en savoir plus sur nos nouveaux services ou nous parler de vos besoins en développement de compétences, contactez nos spécialistes en formation au 514 380-0380 ou par courriel : formation@technologia.ca.

Articles similaires

Voir tous les articles de blogue