Gestion de projets, transformation et opérations
Article
Nouvelle
Étude de cas
Portrait de formateur

L’évaluation financière des projets d’investissement: quelques points à retenir

23 mai 2022
Nadher Essafi
L’évaluation financière des projets d’investissement: quelques points à retenir

Quelle que soit la situation, que vous envisagiez: le rachat de l’entreprise familiale, d’un hôtel au charme unique situé dans les Laurentides, ou encore que vous planifiiez l’acquisition d’un immeuble à revenu ou bien que vous souhaitiez valider si l’achat de l’édifice qui abrite votre entreprise serait plus rentable que de le louer... Voilà autant de bonnes raisons de procéder à l’évaluation financière des projets d’investissement. 

Nadher Essafi, expert et formateur Technologia, détaille les points qui méritent attention.

Avertissement: Peu importe le projet d’investissement que vous avez en tête ou sur lequel vous planchez seul ou avec vos partenaires, n’oubliez jamais de vous entourer de professionnels compétents en matière de finance et de comptabilité. Prendre des décisions seul, sans un encadrement nécessaire et sans prendre en compte tous les paramètres financiers peut avoir de graves conséquences sur votre santé financière.

Finance ou comptabilité, quelle est la différence?

D’entrée de jeu, il convient de faire la différence entre les termes “comptabilité” et “finance”. Je répète souvent à la blague à mes étudiants que le “F” du mot “finance” veut dire futur. Simple à retenir! Par le mot futur, je veux parler de prévisions. En matière d’évaluation financière, ces prévisions sont liées aux objectifs fixés ou aux cibles que l’on souhaite atteindre avec le projet en question. La finance a donc pour fonction de définir des objectifs financiers et d’estimer si un investissement sera rentable ou pas dans le temps. La différence fondamentale avec la comptabilité est que cette dernière décrit tout ce qui est déjà réalisé. La comptabilité fournit des chiffres sur ce qui est passé: grâce aux états financiers, vous pouvez faire l’état des lieux des flux monétaires (les entrées et les sorties de fonds) relatives à un projet d’investissement. 

Ces deux fonctions vont donc de pair, mais leurs rôles respectifs demeurent diamétralement opposés. 

Investissement: L’approche objectif résultat

Lorsqu’un investisseur s’intéresse à une entreprise (nous pouvons remplacer le mot entreprise par actif), il a déjà des attentes. Ces attentes sont souvent appelées “rendement” et sont toujours en mode minimal. En d’autres termes, l’investisseur va s’interroger sur le profit minimal qu’il désire obtenir, le chiffre d’affaires minimal visé, etc., afin de faire un choix éclairé. Ces attentes, et l’ensemble des chiffres afférents, peuvent être rassemblées dans ce qui deviendra le budget du projet. Ce budget traduira les orientations ou la stratégie de l’entreprise pour les années à venir. La finance est donc la fonction qui permet à l’investisseur d’estimer si le projet est satisfaisant ou non, en réduisant le risque financier au maximum.

Trois piliers pour évaluer un actif

Lors de l’analyse d’un projet d’investissement, vous devriez garder en tête ces trois piliers simples, qui seront les assises d’une réflexion équilibrée, chiffrée et dénuée de tout élan sentimental que vous pourriez être tenté de donner à un projet. Par “sentimental”, je veux dire que nous pouvons parfois avoir tendance à faire de l’aveuglement volontaire, être émotif, sur certaines données. Par exemple, parce que nous voulons à tout prix reprendre l’entreprise familiale, ou parce qu’un projet est un coup de coeur. Attention, cela peut vous jouer des tours si votre analyse n’est pas strictement fondée sur des données justes qui prennent en compte tous les leviers présentés ci-bas.

Premier pilier: Connaître l’actif dans son environnement

Aussi simple que cela puisse paraître, il n’est pas possible d’évaluer un immeuble si on ne l’a jamais vu! Il est très important de comprendre qu’une évaluation suppose que nous connaissions l’actif. Quand je dis “le voir”, je ne parle pas nécessairement de le voir physiquement (encore que), mais plutôt d’en connaître les caractéristiques: son emplacement, le marché concurrentiel, ses rendements passés, etc. Je dois décrire mon actif dans son environnement interne et externe: je veux comprendre les interactions entre mon actif et ses semblables. Certains professionnels mentionnent même que l’environnement externe est responsable à 50% de la valeur de l’actif. Pensons au cadre économique, politique, épidémiologique, etc. C’est un processus qui doit être systémique.

Deuxième pilier: Les prévisions et les flux monétaires disponibles

Vous remarquerez que j’ai ajouté "disponibles" au terme “flux monétaires”. Pourquoi? Parce que l’on a tendance à oublier d’analyser les flux monétaires qui sont réellement disponibles à l’organisation. Comme le disait ma grand-mère, on dépense seulement nos revenus!  Lorsque l’investisseur fait le choix d’investir dans un actif, il s’attend à un retour d’argent. Cet argent est le flux monétaire dont on parle. En théorie, l’entreprise va générer ces flux monétaires et les rendre disponibles annuellement. Par la suite, cet investisseur aura le choix de retirer ces fonds ou de les réinvestir. Maintenant, il reste à savoir comment l’investisseur envisage de générer des flux monétaires durables et soutenables pour l’entreprise: quel niveau de rendement il souhaite obtenir, sur quelle période, etc. Ces objectifs faciliteront l’implication (ou non) de l’investisseur dans un projet, puisqu’il sera en mesure de prévoir les flux monétaires futurs.

Attention: Ce deuxième pilier suppose que nous ayons très bien analysé le premier. L’étude de l’environnement interne et externe ainsi que toutes les conditions liées à ce projet ont bien été prises en compte.

Troisième pilier: Calculer le niveau de risque

Qu’est-ce qu’un risque en finance? Je mentionnais en début d’article que la fonction finance est égale à futur. Ainsi, le risque en finance est de de ne pas atteindre les prévisions financières fixées. Toutefois, il est possible de faire une classification des risques afin de déterminer ce qui représente, pour l’investisseur, un risque acceptable ou, a contrario,  un scénario dans lequelle il n’est pas prêt à s’investir. Les risques peuvent être multiples. Par exemple, on peut rater la cible prévue car un client important est en défaut de paiement.  Un autre risque est la possibilité d’un nouveau confinement, alors que vous évoluez dans l’univers de l’hôtellerie. L’important est d’identifier pourquoi vous n’avez pas été en mesure d’atteindre vos prévisions, sur une période donnée. En fonction de ce risque, l’investisseur calcule le rendement souhaité chaque année (ou dans une période choisie), c’est ce que l’on appelle le rendement exigé par l’investisseur.

Peu importe le projet, c’est toujours le même processus!

L’évaluation d’un projet d’investissement est donc un processus qui peut s’avérer complexe, mais où les piliers à considérer seront toujours les mêmes. Il est donc primordial de les garder en tête, peu importe les projets que vous avez ou les actifs que vous souhaitez acquérir. N’hésitez jamais à faire appel à un expert du milieu financier afin de vous épauler dans ce type de décision: vous réduirez ainsi votre risque personnel et éviterez de potentielles erreurs! D’ici là, bon succès dans vos projets d’investissement!

Pour aller plus loin : 

Finance pour non financier : évaluer la situation de l'organisation

 

Finance : évaluation financière de projet avec Excel

 

Photo by micheile dot com on Unsplash

Contactez-nous

Pour en savoir plus sur nos nouveaux services ou nous parler de vos besoins en développement de compétences, contactez nos spécialistes en formation au 514 380-0380 ou par courriel : formation@technologia.ca.

Articles similaires

Voir tous les articles de blogue