Marketing et relation client
Article
Nouvelle
Étude de cas
Portrait de formateur

Google Analytics 4 : quels changements?

16 mai 2022
Simon Caillé
Google Analytics 4 : quels changements?

L’apocalypse approche dans le marketing numérique, Google Analytics (UA – Universal Analytics) disparaît. Bientôt. En juillet 2023.

Pourquoi ? Que faire ? Comment ? Quels sont les points forts de GA4 ?

Simon Caillé nous en dit plus.

Un changement profond dans la collecte et l’analyse de données

Au Québec, avec la loi 64, les dispositions en matière de renseignements personnels sont plus drastiques, notamment avec l’obligation pour les entreprises de mettre en place une gouvernance des données[1]. Ce n’est pas la seule raison, mais l’idée générale est que partout en Occident la législation se fait plus restrictive quant aux données des internautes et l’usage des fameux « cookies » ou l’enregistrement des adresses IP.

Que faire maintenant que disparaît Universal Analytics

Google nous souffle la réponse en nous proposant déjà une nouvelle suite d’outils. Et il est d’autant plus important de migrer vers Google Analytics 4 (GA4) que cette version est déjà disponible. De plus, Google ne collectera plus la donnée dans UA, à partir du 1er juillet 2023.

Comment procéder

Le plus simple est encore de demander à votre agence web si vous en avez une. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez quand même vous débrouiller seul pour migre/paramétrer les métriques de base. En effet Google offre la migration des métriques de base dans Universal Analytics.

Quelle que soit la méthode choisie, l’important est de se pencher sur la nouvelle plateforme pour en saisir les principes et les avantages.

Quels sont les points forts de Google Analytics 4

Avec cette nouvelle itération de l’outil de cybermétrie le plus populaire, Google offre une approche des internautes plus comportementale et plus globale. En effet l’objectif est de produire une analyse behavioriste multiplateforme unifiée. Ce qui compte est ce que l’internaute fait, et non sur quelle plateforme il le fait. L’accent est mis sur les conversions, l’acquisition, l’engagement et la rétention des internautes.

L’internet d’aujourd’hui (et ses usages) n’a pas grand-chose à voir avec ce qu’il était il y a dix ans. Cette évolution est donc logique. Comment cela se traduit-il ?

L’IA à votre service

Il est possible de programmer l’IA incluse dans GA4 afin d’identifier des tendances (hausse ou baisse de la demande par exemple). Avec l’apprentissage automatique, GA4 est censé anticiper et faire des recommandations en fonction des comportements de votre audience.

Un suivi multiplateforme

Qu’importe le fait que vos internautes soient sur ordinateurs ou sur téléphone intelligent, GA fait des analyses colligées. Si un usager a commencé sa session depuis son téléphone portable pour la finir sur son laptop, il n’y a plus de bris de suivi en ce qui concerne l’outil.

Orienté usager

Les rapports sont centrés sur le cycle de vie de vos clients (engagement, conversion, etc.) afin de vous permettre d’identifier les meilleurs canaux pour les retenir ou les acquérir. Les rapports facilitent la lecture du chemin de conversion, la position dans le tunnel de vente, d’améliorer l’attribution des conversions aux bons canaux, d’analyser l’enchaînement des actions pour les utilisateurs uniques et donc de mieux apprécier le coût d’acquisition. Il est aussi possible d’ajouter des propriétés utilisateurs (sexe, localisation…) comme pour un persona.

Des événements mesurés automatiquement

GA4 permet de mesurer des événements et interactions qualifiés automatiquement, contrairement à Universal Analytics, tels que : les clics vers l’externe, le défilement des pages, les téléchargements de fichiers, le visionnement d’une vidéo…

Fin de l’échantillonnage

Alors que, dans la version gratuite, UA ne proposait que des rapports effectués sur un échantillon représentatif de votre audience, GA4 est en mesure de les produire sur l’ensemble de vos usagers.

Adieu Taux de rebond, bonjour Taux d’engagement

Un usager qui se « contentait » d’arriver sur une page de votre site, de la lire au complet et de partir finissait dans les statistiques du taux de rebond, malgré l’intérêt évident qu’il portait à votre contenu. Dorénavant, ce comportement viendra bonifier le taux d’engagement, car l’outil détecte le scroll ou toute autre interaction effectuée sur la page… et peut donc faire la différence avec un usager qui est arrivé sur la même page et est parti faire autre chose en la laissant ouverte… Ainsi Google change le taux de rebond, métrique perçue comme négative, par le taux d’engagement dont la lecture est beaucoup plus positive.

Conclusion

Ne perdez pas de temps pour migrer vers GA4, cela vous permettra de bâtir votre historique et de vous mettre en jambe avec la nouvelle interface, même si vos données historiques resteront consultables encore un certain temps. La nouvelle interface est une approche nouvelle qui demande un peu de pratique, mais qui permet une approche plus qualitative des données usagers, sans passer par une version payante.

Pour aller plus loin : 

Google Analytics 4 : tirer profit des données utilisateurs

 

[1] La loi 64 va bien au-delà, mais l’objet de cet article est la nouvelle version d’analytics et non la loi.

Photo by Campaign Creators on Unsplash

Contactez-nous

Pour en savoir plus sur nos nouveaux services ou nous parler de vos besoins en développement de compétences, contactez nos spécialistes en formation au 514 380-0380 ou par courriel : formation@technologia.ca.

Articles similaires

Voir tous les articles de blogue