Savoirs essentiels
Article
Nouvelle
Étude de cas
Portrait de formateur

Prendre la parole en public : des astuces simples pour relever le défi

30 novembre 2021
Pierre Lescarbeau
Prendre la parole en public: relever le défi

S’adresser à un auditoire peut représenter un défi important pour certaines personnes. En effet, les études démontrent que 55% de la population appréhende de prendre la parole en public et que 33% de celle-ci va tout simplement refuser de s’exprimer devant un groupe. La prise de parole en public est un élément primordial dans un cadre professionnel, par exemple afin de communiquer une information claire et précise à des collègues, lors d’un processus de transfert de connaissances, ou encore pour faire avancer ses idées lors d’une présentation à la direction… Comme le souligne Pierre Lescarbeau, que ce soit de façon ponctuelle ou régulière, prendre la parole en public vous donne l’occasion de renforcer votre crédibilité professionnelle, d’asseoir votre niveau d’expertise, de sortir du lot… et par là même de vous créer de nouvelles opportunités.

Ne désespérez pas, car d’autres sont passés par là avant vous et semblent avoir réussi à surmonter leurs blocages, comme Richard Branson (PDG De Virgin) ou Warren Buffet (co-dirigeant du fonds Berkshire Hathaway)... 

Comment surmonter sa crainte de parler en public ?

Il existe plusieurs astuces à garder en tête afin de réussir sa prise de parole en public. 

Répétez, encore et encore

La clé réside d’abord dans la préparation de ce que vous devez transmettre comme message. L’un des enjeux majeurs est le stress qui est généré par la simple idée de devoir s’exprimer devant un groupe.  Dans le but de diminuer l’anxiété avant une présentation, répétez-la en amont, afin de vous familiariser avec son contenu, d’affiner votre discours et de fluidifier le débit de votre voix. Répéter consciencieusement : prévoyez du temps exclusivement dédié à l’exercice dans votre agenda et assurez-vous de ne pas être dérangé. Répéter plusieurs fois pour valider votre maîtrise des concepts clés que vous souhaitez aborder, mais ne répétez pas trop non plus au risque de réciter votre leçon. Lors de ces répétitions, mettez-vous en condition : devant un miroir, debout et/ou filmez-vous. Vous verrez tout de suite ce qui cloche.

Choisissez votre public et clarifiez votre message

Un autre élément intéressant pourrait être de répéter devant un groupe restreint d’amis ou de collègues qui simuleront les effets d’un public, mais sans vous mettre dans une position “risquée”. Cela vous aidera à la fois à surmonter votre peur et à affiner votre présentation en tant que telle (détail des informations, logique des enchaînements, etc.). Une bonne rétroaction constructive vous permettra de vulgariser et de simplifier votre discours, d’éviter le verbiage et le jargon de métier. Avec un langage compréhensible votre message sera plus clair et vous risquez moins de perdre l’attention de ceux qui vous écoutent. Votre public de soutien sera aussi en mesure de valider le rythme de la présentation et donc si vous devez ajuster le défilement de votre support visuel ou des pauses dans votre énoncé.

Survolez l’auditoire

Une autre façon de prendre de l’aisance est de ne pas nécessairement regarder les gens droit dans les yeux, mais plutôt de porter votre regard sur le haut des têtes. Votre auditoire aura l’impression que vous le regardez et vous aurez au moins l’assurance de ne pas être distrait par le regard ou l’expression faciale d’une personne dans la foule. Toutefois ce stratagème ne fonctionne pas pour tous et il se peut au contraire que votre nature vous encourage à établir un contact visuel avec votre public. Pour certains c’est ce « lien humain » qui fait toute la différence. À vous de voir ce que vous préférez.

Ne cherchez pas la perfection

Ce sera un poids en moins. Vous allez bafouiller, oublier une idée… c’est la vie. Personne ne vous jugera sur votre prestation, mais sur la qualité et la pertinence des informations que vous véhiculez. Si votre point est bon, personne ne se souviendra que vous avez bégayé. 

Laissez vous emporter (mais pas trop non plus)

Parlez avec passion : L’énergie de l’orateur, ça attire et ça se ressent. Ce qui ne veut pas dire que vous devez bouger dans tous les sens. Utilisez votre corps et le langage non verbal pour renforcer votre discours. 

L’habit fait le moine

Soignez votre tenue, à deux niveaux. D’abord habillez-vous en fonction de l’occasion et de l’image que vous voulez projeter. Non vous ne pouvez pas vous habiller comme Steve Jobs, avec des runnings, un jean difforme et un col roulé sans âge. Lui pouvait se le permettre parce qu’il était numéro un de la compagnie. Ensuite, faites en sorte d’être bien dans la tenue que vous aurez choisie. Évitez les chaussures neuves qui vont vous faire danser d’une jambe sur l’autre à cause des ampoules. En clair soyez “propre”, mais fidèle à vous-même.

Les études démontrent que seulement 20% d’une présentation efficace dépend de l’information qu’elle contient. Pourtant, la plupart d’entre nous avons tendance à concentrer nos énergies sur la préparation du contenu d’une présentation, plutôt que sur la façon de livrer le message et la manière de le transmettre afin de captiver l’auditoire. Fascinant, n’est-ce pas? Tout l’inverse des publicitaires dont le métier est de faire passer un message très simple, mais avec force et vigueur. (re) Voyez Mad Men si vous avez besoin de vous en convaincre. 

Comme le dit l’adage, c’est en forgeant que l’on devient forgeron!

Les aspects pratiques à ne pas négliger lors d’une prise de parole 

Indépendamment de la présentation elle-même, vous pouvez poser certains gestes pour maximiser vos chances de succès.

La préparation

  • Qu’est-ce que je souhaite que le public retienne de ma présentation? Limiter les messages clés : votre auditoire à une capacité de rétention de l’information limitée.
  • Est-ce que mon contenu est structuré? Est-il divisé adéquatement avec une introduction, un développement, une période de questions et une conclusion qui puisse inspirer mon auditoire?
  • Le contenu de ma présentation est-il marquant, intéressant et me permettra-t-il de conserver l’attention du public jusqu’à la fin de ma présentation? N’ajoutez pas des kilos de détails, soyez clair et concis. Mais soyez documenté : donnez des précisions à vos collègues s’ils en demandent.

La communication

  • Dormez au moins 7 ou 8 heures avant une présentation afin de faire le plein d’énergie.
  • Hydratez-vous et mettez-vous dans un état d’esprit zen. Ne vous attardez pas trop sur les défauts potentiels de votre présentation et concentrez-vous sur vos forces.
  • Autant que possible, assurez-vous d’être visible et audible de tout le monde dans la salle.Faites ces vérifications avant de commencer votre présentation. Cela vous évitera d’être interrompu et au risque de perdre votre concentration quand une voix s’élèvera pour dire “j’entends pas” ou “on voit rien”...

La gestion de soi

Une présentation efficace dépend souvent du niveau de préparation de l’orateur. Il existe autant de types d’orateurs qu’il existe de personnalités, mais l’une des clés est de miser sur vos forces et de vous faire confiance. Vous maîtrisez votre sujet et vous méritez de prendre tout le temps nécessaire pour l’exprimer à votre auditoire.

  • Il est utile de visualiser sa performance avant de prendre la parole. Vous serez ainsi en confiance et cela se remarquera dans votre ton et dans le débit de votre voix.
  • Votre posture est un élément clé d’une présentation réussie. Conservez le dos droit, vous aurez fière allure et vous inspirerez confiance.
  • La respiration est primordiale, peu importe le type de présentation que vous effectuez. Une respiration profonde et continue permet de mieux vous oxygéner et de diminuer les signaux de stress au cerveau. Ce dernier ralentira alors la sécrétion des hormones du stress.

Conclusion

« Practice makes perfect », comme le disent nos voisins du sud. 

Pratiquer votre discours et multiplier les opportunités de prendre la parole en public vous permettra de vous améliorer, de vous analyser et d’augmenter votre confiance. Cela ne se fait pas en un jour, mais vous verrez une amélioration constante au fil du temps. N’hésitez jamais à pratiquer d’abord vos allocutions dans votre tête avant de prendre la parole en public. Il n’y a rien de mieux que de persévérer pour constater des résultats significatifs. Qui sait, vous y prendrez peut-être goût.

Sur ce, bonne préparation!
Pour aller plus loin :

Communication : l'art de prendre la parole en public

 

(Photo de Kane Reinholdtsen sur Unsplash)

Contactez-nous

Pour en savoir plus sur nos nouveaux services ou nous parler de vos besoins en développement de compétences, contactez nos spécialistes en formation au 514 380-0380 ou par courriel : formation@technologia.ca.

Articles similaires

Voir tous les articles de blogue