Savoirs essentiels

DAX, le langage des fonctions de Power BI!

Eric Vaillancourt

DAX, aussi appelé Data Analysis Expressions, permet une extension des modèles de données construits dans Power BI. Les fonctions DAX permettent d’aller au-delà de ce que vous êtes en mesure de faire avec vos données. DAX vous aide à maximiser les informations déjà dans votre modèle ! Dans ce webinaire, vous verrez comment utiliser DAX pour résoudre un certain nombre de problèmes dans le cadre de la modélisation de vos données.

Qu’est-ce que DAX ?

DAX représente la version courte du terme « Data Analysis Expression ». Il s’agit également d’un langage d’expression pour Power BI et SSAS Tabular.

Pourquoi DAX ?

Quels sont les avantages à choisir le logiciel DAX?

  • Conçu pour prendre en charge une base d’utilisateurs plus large
  • Plus simple que les langues techniques traditionnelles à apprendre
  • Tirer parti des connaissances existantes des formules Excel
  • Moins d’apprentissage pour les analystes

Les fonctions principales de DAX

  • Colonnes calculées (Perspective de rangées, colonne de noms complets ex. accès aux noms de famille)
  • Mesures calculées (Perspective de niveau, ex. aux ventes des clients, permet plusieurs transactions)

Que faire lors de mesures implicites :

Mesure implicite = agrégation par défaut qui se produit sur les colonnes numériques, ajoute un symbole devant chaque chiffre (peut être contraignant car effectue une somme automatiquement)

Donc :

Il faut créer des Mesures explicites = Mesure définie par l’utilisateur créée par l’écriture d’une formule dans l’éditeur

Colonnes calculées VS mesures calculées 

Même si elles se ressemblent, il existe une grande différence entre les deux :

  • La valeur d’une colonne calculée se calcule lors de l’actualisation des données et utilise la ligne actuelle comme contexte. Cela ne dépend pas de l’interaction de l’utilisateur dans le rapport.
  • Les relations sont inactives pour les colonnes calculées
  • Une mesure agit sur les agrégations de données définies par le contexte actuel, qui dépendent du filtre appliqué dans le rapport, tel que la sélection du segment, des lignes et des colonnes dans un tableau croisé dynamique ou des axes et filtres appliqués à un graphique.
  • Colonnes calculées sont précalculées et stockées dans le modèle, prennent de l’espace mais sont rapides vs mesures qui sont dynamiques et doivent être calculées à chaque fois qu’elles sont consommées
  • Les relations sont inactives pour les colonnes calculées

Quand faut-il choisir une colonne calculée :

  • Lorsqu’il faut utiliser les résultats calculés dans un segment ou afficher les résultats sous forme de lignes ou de colonnes dans un tableau croisé dynamique ou dans les axes d’un graphique, ou utiliser le résultat comme condition de filtre dans une requête DAX.
  • Lorsqu’il faut définir une expression strictement liée à la ligne en cours. Par exemple, Prix* Quantité
  • Lorsqu’il faut catégoriser le texte ou les chiffres. Par exemple, une plage de valeurs pour une mesure, des plages d’âges de clients, telles que 0-18 ans, 18-25 ans, etc.

Quand faut-il choisir une mesure calculée :

  • Lorsque vous devez définir une mesure chaque fois que vous souhaitez afficher la valeur d’un calcul selon les choix de l’utilisateur et les afficher dans la zone des valeurs d’un tableau croisé dynamique ou dans la zone de tracé d’un graphique.
  • Par exemple :
    • Lorsque vous calculez le pourcentage de profit sur une sélection de données
    • Lorsque vous calculez les ratios d’un produit par rapport à tous les produits tout en conservant le filtre pas année et pas région.

Dax le langage des fonctions de Power BI, colonnes ou mesures calculées

Qu’est-ce que le contexte de filtre :

  • Le contexte de filtre est l’ensemble des filtres appliqués au modèle de données avant le début de l’évaluation d’une expression DAX
  • Lorsque vous utilisez une mesure dans un tableau croisé dynamique, par exemple, elle produit des résultats différents pour chaque cellule, car la même expression est évaluée sur un sous-ensemble différent des données
  • Nous définissons simplement comme « contexte de filtre » l’ensemble des filtres appliqués à l’ensemble des filtres appliqués à l’évaluation d’une expression DAX – généralement une mesure – quelle que soit la manière dont ils ont été générés.

En conclusion

DAX est un langage puissant mais qui nécessite un réel apprentissage pour en comprendre la logique, éviter les pièges et pouvoir, au final, récupérer des données pertinentes avec Power BI.

Vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet? Découvrez nos 6 formations sur Power BI:

Retrouvez également la présentation disponible sur la page SlideShare de Technologia.

Autres webinaires