6 octobre 2014

Article

Capital humain et gestion

Québec : je me souviens… mais pour combien de temps ?

Plus de 70 % des connaissances de l’organisation sont tacites et sont ancrées uniquement dans la tête de ceux qui les détiennent!

Des stratégies et des pratiques de gestion des connaissances deviennent alors essentielles pour permettre aux organisations de tirer pleinement profit de ces connaissances, qui tendent à disparaître avec le départ des baby-boomers. Sans de telles actions, les dirigeants seront contraints à réinventer la roue, à recourir continuellement à une expertise externe, à retracer l’historique des événements en observant, avec regrets, d’immenses trous noirs dans la mémoire organisationnelle.

Des répercussions importantes à prévoir

Les répercussions de cette perte de savoir peuvent impliquer une baisse de la production ou de la qualité, le recours à des actions correctives, une dépendance vis-à-vis des fournisseurs, le report d’échéanciers, etc.

Ainsi, il convient de repérer les différentes connaissances de l’organisation, de structurer et de conserver les plus vitales afin de se prémunir contre les risques liés à la perte de savoir.

Solution : la modélisation des connaissances

La modélisation des connaissances est une activité de représentation des connaissances d’un domaine d’expertise, et ce, par l’utilisation d’un langage graphique. À partir d’entrevues, on recueille le savoir auprès des « sources de connaissances tacites » de l’entreprise : Il s’agit essentiellement des détenteurs du savoir (experts, spécialistes). Cette technique permet donc « d’extraire », d’analyser et de représenter ces connaissances à l’aide de modèles graphiques pour créer une sorte de « Livre des connaissances » de façon à les rendre compréhensibles, manipulables et transférables.

Le résultat final est une synthèse graphique et structurée des connaissances sur un domaine donné, avec les pointeurs adéquats vers les sources d’information détaillées s’y rattachant. C’est une sorte d’« encyclopédie métier ».

La modélisation des connaissances est l’un des sujets qui seront abordés lors de la formation « Introduction à la gestion des connaissances » GE326.

Bruno Rousseau a fondé en 2003 la compagnie Kadrant, spécialisée en gestion des connaissances. Il utilise principalement des méthodes d’ingénierie des connaissances destinées d’une part, à identifier et à évaluer les domaines de connaissances de l’organisation et, d’autre part, à expliciter et à formaliser les connaissances tacites.