Votre avis est important pour nous! Participez à notre sondage et courez la chance de gagner une carte prépayée d'une valeur de 150$. Je participe!

16 septembre 2019

Article

Capital humain et gestion

9 idées pour favoriser la rétention et la fidélisation des talents

Nous sommes à l’ère de la vitesse, les temps changent; les façons de travailler et les travailleurs aussi! Ce qui était la norme il y a 50 ans ne l’est plus du tout aujourd’hui. Les départs massifs des boomers à la retraite, les postes de plus en plus exigeants et l’utilisation massive des technologies de l’information ont radicalement transformé les attentes vis-à-vis du travailleur. Avant, le travailleur vendait son temps à l’heure en échange d’un salaire. Aujourd’hui, le travailleur vend des résultats.

Les employés d’aujourd’hui ne sont pas prêts à s’investir en nombre d’heures au travail comme le faisaient leurs prédécesseurs; ils veulent le faire de façon différente. Le temps passé au travail n’a plus la même signification, principalement parce que la technologie permet d’en faire plus en moins de temps.

La question de la gestion de la relève est donc une préoccupation majeure pour les gestionnaires. Rechercher l’engagement du travailleur envers l’entreprise est une priorité pour les dirigeants d’aujourd’hui. Devenir un employeur de choix, reconnu pour ses façons novatrices de gérer le personnel et axé sur le bien-être de la personne, est le défi à relever pour les employeurs dans les prochaines années.

Lorsque l’on parle de fidélisation, les gens se souviennent de la façon dont on les a traités. Les personnes les plus influentes dans la relation avec l’employé ne sont pas les cadres supérieurs de l’entreprise, ce sont les gestionnaires de première ligne. On veut créer un espace d’ouverture où chacun peut s’exprimer librement sans crainte des préjugés ou jugements et où on encourage la collaboration et la créativité.

Voici quelques conseils pour favoriser la rétention et la fidélisation des individus :

Établir un programme d'accueil

Vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression. Les premières heures de l’employé dans sa nouvelle entreprise peuvent déterminer s’il a un coup de cœur ou si, au contraire, il remet son choix en question.

Élaborer un plan de développement et de formation

Les Plans de Développement Individuels (PDI) sont de plus en plus instaurés dans les entreprises aujourd’hui. Leur but premier est de prendre conjointement avec l’employé la responsabilité de son développement au sein de l’entreprise.

Offrir une expérience de travail enrichissante

Le travail doit être passionnant, enrichissant et source d’épanouissement personnel. Créer un esprit d’équipe jovial et offrir un climat de travail stimulant sont des facteurs fondamentaux pour l’employé. Le travail doit être une réelle expérience de vie plutôt qu’un endroit où il gagne sa vie pour la consommer ailleurs.

Favoriser l’autonomie

La micro-gestion n’a plus sa place dans les entreprises aujourd’hui : ce style de gestion tue les équipes, démotive les individus et a pour conséquence une augmentation du taux de roulement. Les gens ont tout de même besoin d’un cadre bien établi. On en définit d’abord les paramètres puis, à l’intérieur de ces paramètres, on responsabilise les employés en leur donnant l’autonomie nécessaire pour atteindre les résultats demandés. En leur fixant des défis à relever et en facilitant la satisfaction des attentes de la personne, vous allez motiver et stimuler vos employés.

Promouvoir l’équilibre de vie professionnelle et personnelle

Boulimiques de la vie, les Y/Z ont besoin de différentes sources d'épanouissement. Pour eux, la vie professionnelle et la vie personnelle sont fusionnées. Tout n'est pas lié au trio « métro-boulot-dodo ». Les multiples moyens technologiques qui leur permettent de gagner du temps font en sorte que leur horaire de travail n'est pas immuable. Le « 9 à 5 », 35 heures par semaine n'a pas de sens pour les Y/Z, qui préfèrent de loin accomplir leurs tâches dans le temps et le lieu qui leur conviennent. C'est de cette manière qu'ils atteignent leur maximum d'efficacité.

Encourager les employés à vivre leur rêves : le programme Objectif Rêves de Mallette

« Imaginez que vous puissiez quitter le bureau pendant trois mois afin de vivre le voyage de vos rêves ou de concrétiser un projet personnel qui vous est cher. En continuant de recevoir un salaire et revenir au boulot par la suite, sans pénalité. C’est possible si vous êtes employé chez Mallette, grâce au programme Objectif Rêves (inspiré d’une initiative lancée par l’agence TACT Intelligence-conseil). »1

Permettre de faire du télétravail 5 jours sur 5 : le bureau virtuel de Nubik

« Nubik, fournisseur de solutions d’entreprise avec les plateformes Salesforce et FinancialForce, a plusieurs cordes à son arc pour attirer les meilleurs employés. En haut de la liste, le télétravail cinq jours sur cinq. Non seulement les employés sont libres d’aller courir le midi, de faire du lavage à la pause-café et d’éviter à leurs enfants d’aller au service de garde après l’école, mais ils peuvent aussi décider de vivre l’expérience d’habiter en Asie ou en Amérique du Sud sans quitter leur emploi. »2

Investir dans le bien être de ses employés plutôt que de recruter : l’exemple de GSoft

« La stratégie de Simon De Baene, président directeur général de GSoft, est plutôt de donner un sens à son organisation. « Je n’essaie pas de vous vendre mes produits Sharegate et Officevibe. Je parle de la révolution du travail et de notre volonté de changer comment les organisations fonctionnent. On est obsédés par cette mission-là, ce qui fait en sorte que les gens qui ont envie de participer à ça ont envie de se joindre à notre organisation. » Simon De Baene suggère aussi d’aborder le problème du manque de main-d’œuvre d’une autre façon. Selon lui, il faut créer un modèle d’affaires qui n’oblige pas à recruter à perpétuité pour obtenir de la croissance. »2

Introduire les valeurs du sport dans sa culture d’entreprise : les Industries Lassonde

« Jean Gattuso, président et chef de l’exploitation chez Industries Lassonde, affirme mettre l’accent sur la santé de ses consommateurs tout comme celle de ses employés. Il cite en exemple le gymnase destiné aux employés ainsi que l’implication de l’entreprise dans le marathon de Montréal. »2

 

Nous sommes à l’ère de la vitesse, les demandes imposées aux gestionnaires sont nombreuses et, en même temps, les heures consacrées à fidéliser les ressources rapporteront à long terme une économie de temps. Gardez en mémoire que vos ressources sont les atouts les plus précieux que vous ayez pour satisfaire et dépasser les attentes. Faites de vos ressources votre priorité numéro 1 : le temps consacré à vos ressources vous sera remis au centuple par leur mobilisation et leur fidélisation.

Vous souhaitez en apprendre plus ? Découvrez la formation « La rétention de personnel (CH194) » qui vous offre 10 outils concrets pour vous aider à fidéliser vos ressources et à enrayer un taux de roulement trop élevé.

125 janvier 2019. « Mallette offre du temps «de rêve» à ses employés ». Le Soleil. https://www.lesoleil.com/la-vitrine/mallette-offre-du-temps-de-reve-a-ses-employes-ffe692437a8db4df39dfb214582b0b33 [16 septembre 2019]

2Dubé, Isabelle. 26 novembre 2018. « La clé pour retenir ses employés ». La Presse+. Section Affaires. Écran 7. http://mi.lapresse.ca/screens/b2e47403-ddcc-4a68-ac98-1c146b57e304__7C___0.html [16 septembre 2019]

Evelyn de Blois est titulaire d'encadrement de 3 cursus distincts. De par son expertise et sa vaste expérience, elle est une référence pour la formation liée au capital humain. Evelyn de Blois est diplômée de la Neuro Linguistic Programming University (NLPU) en Californie et se spécialise dans la communication et la gestion. Elle possède plus de vingt-cinq ans d'expérience comme gestionnaire, conférencière, formatrice et coach en entreprise.