Votre avis est important pour nous! Participez à notre sondage et courez la chance de gagner une carte prépayée d'une valeur de 150$. Je participe!

12 novembre 2019

Article

Technologies de l'information

Les métriques qualité pour mieux gérer la qualité durant le développement d’un logiciel

L’implantation de mesures de qualité est l’élément le plus souvent négligé dans un programme qualité. Pourtant, c’est l’élément le plus important pour faire perdurer votre programme. Combien de fois savons-nous qu’il y a un problème dans nos projets mais nous sommes incapables de l’identifier et de le démontrer concrètement, à l'aide de données ?

La création de tableau de bord de qualité à partir des métriques

Pour s’assurer l’écoute de la direction, il est primordial de mesurer la qualité des produits et des processus mis en place. Vous pourriez démontrer sous forme d’un tableau de bord, que vous avez détecté 52 non-conformités critiques dans le cadre d’un projet ou que 40% des non-conformités ont été détectées par le client et non pas par l’équipe de projets.
De plus, vous pourriez également identifier que 45% des efforts durant votre projet ont été consacrés aux tests, et cela aura beaucoup plus d’impact et aura tendance à faire réagir davantage votre direction afin qu’elle prenne des mesures correctives.

Exemple de tableau de bord rassemblant les non-conformités d’un projet

Quelques avantages de mesurer la qualité

  • faire des prévisions sur la qualité de vos produits
  • identifier et prioriser les problèmes
  • mesurer le progrès de votre programme qualité
  • prendre des décisions éclairées et préventives
  • comparer ce nouveau projet avec les projets passés (historique)
  • démontrer l’intérêt de mettre en place un programme qualité;

En général, les métriques sont utilisées pour découvrir les tendances d’un projet de manière objective. En effet, si les métriques sont collectées dans un contexte relativement stable, il devient alors possible d’interpréter les tendances en tant qu’amélioration ou détérioration d’un aspect de qualité. Tout changement de tendance de métriques devrait être examiné pour ainsi déclencher des actions correctives.

Le choix des métriques qualité

Tout est mesurable mais vous devez faire un choix sensé. Il est préférable de commencer avec des métriques simples mais percutantes pour la direction (ex. : nombre d’erreurs par bien livrable, catégorisation des erreurs, sévérité des erreurs, répercussion du coût d’une anomalie sur le coût total du projet, etc.).
On doit mesurer également des choses utiles et faciles à maintenir avec le moins de manipulation humaine possible (ex. : satisfaction du client, coûts des contrôles, pourcentage de corrections, etc.). Il faut s’assurer également de présenter et d’expliquer les métriques aux gestionnaires pour faire évoluer les processus au sein de l’organisation.

Il existe toute une panoplie de mesures prédéfinies disponibles entre autres dans ISO 9126, IEEE 982.1 et 982.2, SEMA (Software Engineering Measurement & Analysis) et dans des livrables ou sites internes sous Copper Jones, Halstead, McCabe, Boehm, Albrecht.

Toutefois, en entreprise, une façon simple de déterminer quoi mesurer, est simplement de demander aux membres de votre direction ce qu’elle veut voir comme mesure. Bien souvent, les gestionnaires se limitent à des mesures globales mais tout aussi intéressantes, comme le temps et le coût dédiés à la correction des non-conformités ainsi qu’au nombre d’anomalies détectées pour chaque projet.
Lors de l’implantation d’un programme de mesure de la qualité, il faut éviter de tomber dans le piège d’utiliser les métriques à d’autres fins que l’amélioration continue, notamment dans le but d’évaluer la performance d’un employé ou d’une équipe.

Finalement, les mesures permettent de comprendre les zones de faiblesses de l’organisation et de donner des pistes de solutions correctives. Prenez le temps de mesurer et de suivre l’évolution et l’efficacité de votre programme qualité avec un tableau de bord illustrant les métriques qualité et consacrez-y une attention toute particulière!

Vous souhaitez apprendre à construire des tableaux de bord « Qualité » et « Tests » basés sur les résultats de tests et les points de contrôle de la qualité ? Technologia offre la formation qu’il vous faut : « Créer ses tableaux de bord de qualité et de tests ».

Michel Benoit possède une expérience de plus de 25 ans en tant que spécialiste dans les technologies de l’information. Il a eu l’occasion de participer à divers projets stratégiques pour le compte d’organisations de renom en travaillant, entre autres, dans les domaines bancaires, industriels, de la distribution et du municipal. Il est principalement motivé par l’apport de solutions technologiques adaptées aux exigences des clients. Il a aussi contribué à la mise en place de bonnes pratiques en assurance qualité au sein de ses mandats.